hom-iz

Vos travaux n’ont jamais été aussi simple

  • Votre projet sur mesure
  • Un accompagnement personnalisé
  • L’engagement de la qualité au juste prix
  • La garantie du résultat
  • Faites des économies avec nos partenaires certifiés Qualibat RGE

Nous sommes disponibles au téléphone

01 83 88 98 15 hello@hom-iz.com

chauffage - ile de france - paris

SOLUTIONS DE CHAUFFAGE ET ISOLATION THERMIQUE : COMMENT RÉALISER DES ÉCONOMIES ?

Les dépenses relatives au chauffage sont sans doute l’une des plus élevées dans le budget annuel des ménages français. L’énergie indispensable est d’autant plus importante lorsque le logement est mal isolé. Il convient ainsi de bien choisir le type d’énergie et le mode de chauffage les plus économiques. Il est également recommandé de choisir une solution qui vous aide à réduire votre empreinte écologique.

I) Quel est le mode chauffage le plus économique ?

Quelles que soient les particularités de vos besoins, il est primordial de choisir une solution de chauffage qui permet d’allier confort et économie. Dans les années 1990 et 2000, tous les foyers français se sont tournés vers les chauffages électriques. Aujourd’hui, les appareils disponibles sur le marché ont bien évolué afin de répondre aux priorités actuelles : confort, économie financière et économie d’énergie. Découvrez les solutions les plus recommandées pour atteindre ces objectifs.

rénovation - chauffage bois - ile de france - paris

1- Le chauffage au bois : performant, rentable et éco-responsable

Qu’il s’agisse de chaudière à bois ou de poêle à bois alimentée avec des bûches ou encore des granulés, ce type de chauffage figure parmi les plus plébiscités pour sa rentabilité. Le coût d’installation varie de 3 000 euros à 8 000 euros pour une chaudière à bois et de 1 200 euros à 5 150 euros pour une poêle à bois. Le coût moyen annuel de fonctionnement varie de 850 euros à 950 euros. C’est l’option le plus économique du marché car elle vous assure 50 % d’économie d’énergie. De plus, la chaudière à condensation, alimentée aux pellets, assure aussi la production d’eau chaude sanitaire.

2- Le radiateur à inertie : un bon compromis pour les petites surfaces

Avec un prix d’achat abordable, entre 520 euros et 1 550 euros, le radiateur à inertie est la solution électrique la moins chère à l’utilisation. Il faut compter en moyenne 1 620 euros par an. Cette solution est recommandée pour les appartements de petites surfaces et avec une bonne isolation thermique.

rénovation - chauffage électrique - ile de france - paris

3- La chaudière à gaz à condensation pour réduire votre facture de chauffage de 30 %

La chaudière à gaz à condensation assure de belles performances en diffusant une chaleur douce et homogène. Vous devez prévoir un budget compris entre 3 100 euros et 5 500 euros pour l’acquisition des équipements et l’installation. Les dépenses moyennes annuelles de fonctionnement sont estimées 1 150 euros. Ainsi, il s’agit d’un système économique après les travaux d’installation.

chaudière - chauffage gaz - ile de france - paris

4- La pompe à chaleur, pour réaliser jusqu’à 60 % d’économie

La pompe à chaleur est un système complet qui puise la chaleur à l’extérieur pour chauffer les différentes pièces de votre logement. Vous pouvez trouver des modèles réversibles qui permettent de rafraîchir l’intérieur de votre habitation. Le coût des matériaux et de l’installation est souvent élevé : de 7 250 euros à 14 100 euros, en fonction du modèle. Mais les dépenses annuelles sont estimées à 920 euros. Une pompe à chaleur air-eau
vous garantit un rendement de 100 %. Lorsque votre bien immobilier est bien isolé et équipé d’une VMC thermodynamique, les déperditions thermiques sont limitées et la chaleur intérieure est bien conservée.

II) L’isolation thermique de l’habitation, pour plus de confort et d’économie

L’isolation thermique de votre logement vous permet de limiter les déperditions thermiques. 30 % de la chaleur générée se disperse à travers les combles et la toiture mal-isolés. 25 % des pertes caloriques s’effectuent par les murs. Les vitres et les fenêtres laissent passer entre 10 % et 15 % de la chaleur intérieure. Lorsque le sol n’est pas bien isolé, il est responsable de 7 % à 10 % des déperditions thermiques.
Pour être certain de réaliser de belles économies, prévoyez des travaux d’isolation thermique avec l’installation de votre nouveau chauffage. Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé pour le choix des matériaux et des techniques de réalisation. Travaillez avec des professionnels expérimentés et certifiés RGE-Qualifelec pour profiter de toutes les aaides prévues par l’Etat : MaPrimeRénov, Eco-prêt à taux zéro et Coup de pouce économies
d’énergie pour les ménages les plus modestes. 

En savoir plus

Ma prime rénov : Lien externe
TVA à taux réduits : Lien externe