hom-iz

Vos travaux n’ont jamais été aussi simple

  • Votre projet sur mesure
  • Un accompagnement personnalisé
  • L’engagement de la qualité au juste prix
  • La garantie du résultat
  • Faites des économies avec nos partenaires certifiés Qualibat RGE

Nous sommes disponibles au téléphone

01 83 88 98 15 hello@hom-iz.com

POURQUOI AMÉNAGER MES COMBLES ?

Homiz - Extension - Aménagement de combles en ile de France

COMMENT SAVOIR SI MES COMBLES SONT AMÉNAGEABLES ?

  • Combles aménageables

On considère les combles comme aménageables si l’endroit est accessible. Il doit également permettre aux personnes qui s’y trouvent d’être debout, la hauteur minimum est de 1 mètre 80. Il faut nécessairement que la pente de la charpente dépasse les 30 %. Les charpentes ne doivent pas encombrer les combles pour qu’ils soient aménageables. Traditionnellement, les charpentes sont des poutres de bois qui sont assemblées de manière à former un triangle. On les appelle les « fermes ». Les deux côtés du triangle soutiennent le toit.

Aménager dans quel but ?  On peut avoir besoin d’une pièce supplémentaire parce que la famille s’agrandit. On peut aussi simplement vouloir s’offrir un espace de vie fonctionnel et confortable. Selon l’usage auquel on destine les combles, les exigences en chauffage, isolation, lumière seront différents.

  • Combles perdus

On parle de combles perdus lorsque l’espace sous la toiture n’est pas aménageable. Les raisons sont de différentes natures. Si la hauteur sous la charpente est insuffisante, les combles sont considérés comme perdus. Cette hauteur est fixée généralement à 1m80. L’encombrement ou l’enchevêtrement des charpentes, est également un empêchement à l’aménagement des combles. Enfin, la pente de la charpente inférieure à 30 % est un obstacle.

Même si les combles sont perdus, ils doivent être isolés pour éviter les pertes de chaleur.

D’autre part, les combles perdus peuvent devenir aménageables si certains changements sont apportés. La surélévation du toit ou la modification de la pente de celui-ci sont des alternatives. Si le plancher peut être réduit, on augmente la hauteur des combles et ainsi permettre leur aménagement.

aménagement combles, ile de france, paris
BON À SAVOIR
 
  • Une hauteur sous plafond de 1,80 m minimum.
    Sachez que la hauteur idéale d’une pièce à vivre se situe plutôt entre 2,20 m et 2,50 m.
  • La pente de la toiture supérieure à 35°, sachant que la pente idéale se situe autour de 45°, pour maximiser la surface habitable.
  • Nature de la charpente : si votre charpente est de type traditionnel son aménagement est envisageable. En revanche, si votre charpente est de type industriel, il faudra surement faire des modifications et renforcer le plancher

Quelles sont les étapes incontournables pour aménager mes combles ?

Aménager les combles de son habitation, c’est s’offrir un espace de vie supplémentaire qui peut servir quasiment à n’importe quel usage : chambre d’hôtes, salle de jeux, bureau et même pièce d’eau. Il faut être attentif à certains points comme par exemple l’éclairage ou encore l’isolation pour en profiter pleinement.

Accès aux combles

L’escalier en spirale permet un accès aux combles sans nécessiter l’ouverture d’une trémie importante. En effet, il suffit d’un diamètre de 1m 50. Si on opte toutefois, pour un escalier aux marches droites, il faut alors prévoir une surface plus grande, de 2 à 3.5 mètres sur 0.95 cm minimum pour la trémie.
L’endroit où l’escalier est placé dépend aussi de l’inclinaison de la toiture.

Isolation des combles

window-691893_1280-1024x663

Pour que cette nouvelle pièce soit fonctionnelle, il faut qu’elle soit parfaitement isolée. Les toits sont en effet, à l’origine d’un tiers environ des pertes de chaleur de la maison. La toiture doit tout d’abord, être étanche mais l’isolation thermique est un procédé plutôt simple. On place un isolant, de la laine minérale habituellement, entre les chevrons de la toiture. Selon le résultat souhaité, sa taille variera. L’utilisation d’isolants semi rigides s’impose parfois. Si l’isolation thermique doit empêcher le froid d’entrer, elle doit également bloquer la trop forte chaleur due au rayonnement des UV pendant la période estivale.

L’isolation doit aussi être phonique ou acoustique. Les différents bruits (avions, impact de la pluie) seront freinés grâce à une isolation efficace. Si l’utilisation de double ou triple vitrage renforce la protection contre les bruits divers, elle agit aussi comme bouclier contre le froid et la chaleur.
L’isolation acoustique, c’est aussi les nuisances sonores dont vous pouvez parfois être la cause (musique, bruit de voix…).

Guide pour réussir l’isolation de ses combles et de sa toiture

L’éclairage

L’éclairage naturel se fait par l’installation de fenêtres de toit. On distingue deux types de fenêtres de toit. Celles qui s’ouvrent par le haut ou par rotation et celles qui s’ouvrent par le bas, appelées aussi fenêtres par projection. Ces dernières offrent une meilleure vue sur l’environnement. Des accessoires peuvent être placés sur les fenêtres : volets ou stores. Ils renforceront l’isolation thermique et acoustique parfois tout en vous évitant la trop forte luminosité de l’été. Si on souhaite un aspect « baie vitrée », on multipliera le nombre de fenêtres côte à côte, dans la mesure où l’espace le permet. L’ouverture d’un pignon a l’avantage d’offrir une vue panoramique sur l’extérieur. Toutefois, il faut garder à l’esprit que cette charge sera soutenue par les linteaux. D’autre part, certaines restrictions peuvent exister en raison de la proximité visuelle d’autres constructions. Lorsqu’on choisit de séparer les combles en plusieurs pièces, l’installation de cloisons vitrées est une alternative esthétique et pratique. L’installation d’une mezzanine pour aménager les combles est une solution qui présente de nombreux atouts. La partie haute, la mezzanine, va bénéficier de la lumière de l’étage inférieur. C’est une solution particulièrement élégante et fonctionnelle. Une des dernières innovations en matière d’éclairage des combles est le conduit de lumière. Celui-ci introduit la lumière naturelle dans les combles, par le biais « d’un jeu de miroirs et de loupes ». Si l’éclairage naturel n’est pas envisageable, plusieurs solutions se présentent. Les spots sur rails qui peuvent s’insérer dans les poutres qu’ils mettront en valeur, soit des spots individuels avec lampes à led pour un éclairage doux mais efficace. Leur installation est particulièrement aisée.

Le chauffage des combles

L’installation et les capacités du chauffage dépendent principalement de l’usage de la pièce. Des combles aménagés en chambre d’hôtes qui ne sera pas utilisée régulièrement, ne nécessitent pas le même investissement qu’une suite parentale ou une chambre d’enfants.
Si l’installation du chauffage central le supporte sur le plan énergétique, une extension du système est réalisable. S’il n’y aucune installation, on peut envisager un chauffage électrique indépendant. Les convecteurs, les panneaux rayonnants ou encore les radiateurs à inertie présentent des alternatives fonctionnelles.

L’électricité

Si le tableau électrique central de l’habitation le supporte, les câbles d’alimentation sont raccordés au reste de la maison. Dans le cas contraire, on doit prévoir une installation autonome avec des disjoncteurs. Les exigences en matière d’installation électrique dépendent de l’usage de la pièce. Une salle d’eau par exemple doit répondre à des normes de sécurité concernant les pièces humides qui ne s’appliquent pas à une chambre ou un bureau. Il y a donc parfois l’obligation ou la nécessité d’une double isolation des conduits.

Enfin, beaucoup d’aménagements des combles bénéficient de primes ou de réductions d’impôts qui peuvent ainsi « dégrever » le coût total de cet investissement.

Quelles sont les obligations pour aménager mes combles ?

Avant de vous lancer, il est indispensable de contacter votre mairie pour vérifier les autorisations nécessaires pour réaliser vos travaux.

 

Quelle réglementation pour les zones couvertes par un PLU ?

– Permis de construire + architecte
Si après travaux la surface de plancher ou l’emprise au sol font plus de 150m² vous devez faire appel à un architecte dès 20m² d’extension.
– Demande de permis de construire
De plus 40m² de surface de plancher ou d’emprise au sol
– Déclaration préalable de travaux
Pour les extensions de 5 à 40m² sans modification de l’aspect extérieur

 

Quelle réglementation pour les zones non couvertes par un PLU ?

– Déclaration préalable de travaux
Pour les extensions de 5 à 20m² sans modification de l’aspect extérieur
– Demande de permis de construire
Pour les extensions de plus 20m²

BON À SAVOIR

Toutes augmentations de la surface habitable auront un impact sur le calcul de votre taxe foncière .
Avant de réaliser les travaux, il est important de vérifier auprès de l’administration fiscale, l’impact qu’aura cette opération pour vous éviter de mauvaises surprises.

Allez plus loin

La surface habitable est définie par l’article R. 111-2 du Code de la construction et de l’habitation
https://www.legifrance.gouv.fr/

Cass. Civ 3, 26.10.2017, G 16-15.665 qui dispose que le bricoleur non professionnel est responsable des dommages et malfaçons qu’il aurait commis en réalisant lui-même des travaux, au même titre que les professionnels du bâtiment.

Budget à prévoir

Combien coûte un aménagement de combles ?

Le prix de l’aménagement de votre sous-sol coutera en 500€ et 1 200€ le m² qui comprendra l’isolation, l’électricité et les revêtements sol et mural.

Le prix peut varier en fonction des prestations demandées et des contraintes techniques. En effet, vos travaux peuvent nécessiter une modification de votre charpente ou une surélévation ce qui entrainera une augmentation du prix.

×