hom-iz

Vos travaux n’ont jamais été aussi simple

  • Votre projet sur mesure
  • Un accompagnement personnalisé
  • L’engagement de la qualité au juste prix
  • La garantie du résultat
  • Faites des économies avec nos partenaires certifiés Qualibat RGE

Nous sommes disponibles au téléphone

01 83 88 98 15 hello@hom-iz.com

POURQUOI ISOLER MON BIEN IMMOBILIER ?

ISOLATION THERMIQUE : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT ?

Avant de commencer regardons de plus près de quelle partie de la maison viennent les pertes de chaleur

Toiture 30%
Murs entre 20% et 25%
Vitrage entre 13% et 15%
Pont thermique entre 5% et 10%
Sols 7%
Ventilation entre 15% et 20%

Isolation thermique - conseil dossier - Paris ile de France

Quelques principes pour mieux comprendre l’isolation thermique :

 

Qu’est-ce que la performance thermique des parois ?

La performance thermique d’une paroi évalue l’efficacité avec laquelle un mur extérieur ou une cloison intérieure isole les deux espaces qu’ils séparent. Elle mesure la capacité de cette paroi à retenir la chaleur ou le froid d’un côté pour ne pas les laisser s’échapper de l’autre côté de la cloison. C’est ainsi qu’on s’assure qu’un bâtiment n’est pas une « passoire thermique » dans l’objectif de réaliser des économies d’énergie.
Cette performance isolante d’une paroi se mesure à partir de sa conductivité et de sa résistance thermique.

Qu’est-ce que la conductivité thermique ?

La conductivité thermique mesure la capacité d’un matériau à laisser passer la chaleur de part et d’autre de ses deux faces et donc de part et d’autre de la paroi faite dans ce matériau. Elle s’exprime en Watt par mètre Kelvin (W/m.k) ou est symbolisée par la lettre grecque lambda (λ).
Elle se mesure en estimant la quantité de chaleur qui se propage
– en une seconde,
– à travers une paroi mesurant un mètre d’épaisseur,
– sur une surface d’un mètre carré,
– en considérant que les deux faces ont 1°C d’écart de température.
Plus le coefficient de conductivité thermique d’un matériau est fort, plus il laisse passer de chaleur et donc moins il est isolant. Ce coefficient est en général indiqué sur le produit par le fabricant. La majorité des matériaux isolants ont une conductivité thermique comprise entre 0.025 et 0.050 W/m.k.

Qu’est-ce que la résistance thermique ?

La résistance thermique indique la capacité d’un matériau à résister à des variations de température. Elle évalue donc ses qualités isolantes entre deux milieux.
La résistance thermique s’exprime par le symbole R. elle résulte du calcul suivant :
épaisseur du matériau isolant, exprimée en mètre (et symbolisée « e »), divisée par la conductivité thermique de ce même matériau exprimée en Watt par mètre Kelvin (son symbole est W/m.k ou encore λ).
On obtient ainsi l’équation : R=e/λ, exprimée en mètres carrés et Kelvins par Watt (m².K/W).
Prenons un exemple :
Vous disposez d’un matériau isolant (laine de verre, plaque de plâtre, etc.) dont la conductivité thermique est de 0.03 W/m.k. Vous en installez une couche d’une épaisseur de 20 centimètres (soit 0.20 mètres). Alors la résistance thermique de la paroi sera de 6.6 m2.K/W.
Plus le chiffre indiquant la résistance thermique est élevé, plus la performance thermique de la paroi est bonne.

Pour information, la norme de réglementation thermique (RT 2012 et bientôt RT 2020) impose d’atteindre un certain niveau de résistance thermique pour les logements neufs. Il peut aller jusqu’à 10 m2.K/W.

Un pont thermique, qu’est-ce que c’est ?

« Pont thermique » est l’expression utilisée dans le domaine du bâtiment pour décrire le phénomène de conduction d’un matériau. Il y a un pont thermique lorsque le matériau d’une paroi laisse passer le chaud ou le froid de part et d’autre de cette paroi. Si un mur extérieur d’une maison ou d’un immeuble laisse entrer le froid ou laisse s’échapper la chaleur en hiver (ou bien laisse entrer la chaleur en été), alors ce mur constitue un pont thermique.
Il s’agit donc d’un défaut dans la technique d’isolation ou d’un mauvais choix de matériau d’isolation (matériau ayant une trop grande conductivité thermique). Un pont thermique peut se créer au niveau d’un mur, du sol, d’une toiture, des menuiseries de portes et de fenêtres, entre un plancher et une cloison, etc.
Si votre habitation abrite un ou des ponts thermiques, les conséquences se feront très vite sentir par un mauvais confort intérieur et de lourdes factures de chauffage.

Comment détecter un pont thermique ?

Déceler un pont thermique se fait souvent à cause d’une sensation anormale de froid à l’intérieur d’un logement alors que le chauffage fonctionne à plein régime. La déperdition de chaleur est un indice.
Vous soupçonnez la présence d’un pont thermique sur une paroi ? Vous pouvez le constater au toucher et même au visuel. Posez la main sur une paroi, la partie anormalement froide sous vos doigts est peut-être un pont thermique. Observez les murs autour des ouvertures et au plafond : les phénomènes de condensation et les taches d’humidité sont aussi une indication.
Pour réaliser une véritable étude thermique, la solution est d’utiliser une caméra thermique. Cet appareil électronique permet de détecter les ondes de chaleur qui se dégagent d’une surface. Les mesures enregistrées sont transformées en couleurs (rouge, orange, jaune pour la chaleur et nuances de bleu pour le froid). Ainsi la caméra thermique détecte les ponts thermiques responsables des déperditions de chaleur dans un logement.

Le transfert de chaleur

Le « transfert de chaleur » désigne le phénomène physique par lequel la chaleur se déplace du milieu le plus chaud vers le milieu le plus froid. Le transfert de chaleur va se poursuivre jusqu’à ce que les deux milieux atteignent la même température.
Dans le domaine de l’isolation thermique, le transfert de la chaleur entre deux milieux peut se faire de trois façons :

  • le transfert de chaleur par conduction
    C’est le matériau qui sépare les deux milieux qui transporte la chaleur du plus chaud vers le plus froid. Un exemple de conduction, c’est le cas d’une tige de métal chauffée par une flamme à une extrémité et qui finit par brûler les doigts qui la tiennent à l’autre extrémité.
  • le transfert de chaleur par convection
    Avec la convection, c’est l’air en contact avec la surface d’une paroi chaude ou froide qui s’échauffe ou se refroidit et crée un déplacement de chaleur. On retrouve ce principe sur les radiateurs.
  • le transfert de chaleur par rayonnement
    Ici la chaleur se déplace, même à travers le vide, entre deux milieux qui ne sont pas du tout en contact. Ce sont les rayons, les ondes qui transportent la chaleur. L’exemple le plus caractéristique de ce phénomène est le rayonnement solaire.

Le flux de chaleur

Le flux de chaleur ou flux thermique mesure la puissance de l’énergie qui traverse une paroi pendant un transfert de chaleur. Ce flux thermique se calcule en divisant la quantité de chaleur (exprimée en joules) par la durée du transfert (en secondes). Il se mesure en watt.
L’isolation thermique d’un bâtiment a donc pour but de diminuer au maximum voire de rendre impossible le transfert de chaleur à travers une paroi. Pour cela, il faut choisir et installer un matériau isolant offrant un flux de chaleur minimum voire nul.

Combien coute une isolation thermique ?

Quelques exemples de prix :

Isolation murs par l'extérieur

entre 65 et 160€ le m²

Isolation des murs par l’intérieur

entre 50 et 75€ le m²

Isolation des combles perdus

entre 20 et 45€ le m²

Isolation des combles

entre 50 et 65€ le m²

Isolation de murs par l’extérieur

entre 90 et 210 le m²

Isolation des sols

entre 20 et 40 € le m²

Isolation de la toiture

entre 20 et 60 € le m²

Quelques exemples de prix de matériaux :


Prix minimum

Prix maximum

Isolant laine de verre

3€

7€

Isolant laine de roche

5€

10€

Isolant fibres de bois

10€

18€

Isolant fibres de lin

15€

20€

Isolant polystyrène

15€

20€

Isolant polyuréthane

15€

20€

Isolant laine de coton

15€

23€

Isolant verre cellulaire

15€

35€

Isolant béton cellulaire

25€

40€

Isolant panneaux isolants sous vide

40€

53€

Isolation thermique : quelles sont les solutions ?

Isolation par l’extérieur (ITE)

Avantages

  • Rester dans le bien pendant les travaux
  • Pas de perte de surface habitable
  • Solution très performante : application sur l’ensemble du bien donc réduit efficacement les ponts thermiques
  • Il est conseiller de le coupler avec un ravalement qui permettra d’embellir la maison

Inconvénients

  • Prix + élevé que l’ITI
  • + complexe à réalisé
  • Modification des façades
  • Autorisation de la marie
 
Isolation par l’intérieur (ITI)

Avantages

  • Pas de demande à faire à la mairie
  • Améliore les performances thermiques globale
  • Evite les effets « parois froides » des anciennes maisons
  • Prix – élevé que l’ITE
  • Travaux moins contraignants

Inconvénients

  • Réduction de la surface habitable
  •  Il faut reprendre l’électricité (prises, interrupteurs…)
  • Les pièces doivent être évacuées pendant les travaux
  • Risque de perte de luminosité
  • Il faut refaire les peintures

ISOLATION THERMIQUE : QUELS MATÉRIAUX CHOISIR ?

Il existe de nombreux matériaux isolants, seul un professionnel qualifié pourra vous guider pour faire le bon choix et effectuer une pose efficace.

Les isolants synthétiques : polystyrène expansé ou extrudé, polyuréthane…
Les isolants minéraux : laine de verre, laine de roche, verre cellulaire…
Les isolants végétaux : chanvre, fibre de bois, laine de lin…
Les isolants d’origine animale : laine de mouton, plumes de canard…
Les isolants issus du recyclage : ouate de cellulose, textile recyclé…

QUELS SONT LES RÉGLEMENTATIONS POUR L’ISOLATION THERMIQUE DE MON BIEN?

Le diagnostic de performance énergétique DPE

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui donne une estimation de la consommation énergétique d’un logement et son taux d’émission de gaz à effet de serre. Ce document vise à informer le candidat acquéreur ou locataire sur le bien qu’il projette d’acheter ou de louer. Des sanctions sont notamment prévues en l’absence de DPE ou s’il est erroné.
Le DPE doit être réalisé par un diagnostiqueur professionnel répondant à certains critères notamment de certification.
Source : Service-Public.fr

Réglementation thermique pour les bâtiments existants

Les exigences de moyen de la réglementation thermique des bâtiments existants par l’élément (RT ex-élément). Cette norme concerne 8 points importants vous permettant de baisser votre consommation énergétique (isolation des parois opaques, isolations des parois vitrées, chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, ventilation mécanique, éclairage non résidentiel et l’énergie renouvelable). Le calcul se fait également en prenant compte d’éléments externes comme par exemple : la zone géographique ou l’altitude à laquelle se trouve votre bien.

Si vous vous allez plus loin, vous trouverez quelques textes règlementaires :
Les articles 20, 22 et 24 de l’arrêté du 26 octobre 2010 modifié par l’arrêté du 11 décembre 2014.

Source: Servic-Public.fr

 
×