hom-iz

Vos travaux n’ont jamais été aussi simple

  • Votre projet sur mesure
  • Un accompagnement personnalisé
  • L’engagement de la qualité au juste prix
  • La garantie du résultat
  • Faites des économies avec nos partenaires certifiés Qualibat RGE

Nous sommes disponibles au téléphone

01 83 88 98 15 hello@hom-iz.com

Les revêtements muraux et de sols ont naturellement un rôle de nature esthétique à jouer mais assurent également, la protection de votre lieu d’habitation ainsi que son isolation thermique et acoustique. Au-delà des techniques que seul un professionnel du bâtiment maîtrise, le choix du revêtement et la technique utilisée ne sont pas neutres mais doivent être adaptés aux besoins de chaque pièce de vie. Changer les sols et murs de votre logement, c’est aussi redonner vie à votre patrimoine immobilier.

QUEL REVÊTEMENT DE SOL CHOISIR

renovation maison, ile de france

Il n’y a pas de bon ou mauvais revêtement mais seulement, un revêtement qui convient à l’usage de la pièce où il va être posé et qui entre dans le budget dont on dispose.

Le béton ciré est devenu un incontournable en décoration ces dernières années. Si ce matériau composé de résines et de différents pigments minéraux est utilisé pour quasiment tous les supports, les architectes d’intérieur y recourent systématiquement pour les salles d’eau et cuisines dont il recouvre sol, murs et plans de travail.

Les douches italiennes en sont systématiquement équipées en raison de ses qualités hydrofuges exceptionnelles.

Toutefois, on le retrouve souvent dans les espaces extérieurs comme des chemins de jardin ou encore l’aire de stationnement devant le garage. Sa palette de coloris impressionnante et son côté esthétique séduisent. Il peut prendre l’apparence du marbre pour une note luxueuse ou encore de la pierre naturelle.

Dans la mesure où aucun joint ne le délimite, il assure une propreté absolue, empêche les infiltrations éventuelles et évite l’apparition de traces disgracieuses de moisissure. Autre atout : ce matériau est particulièrement résistant. Cependant, il ne faut pas utiliser de détergents agressifs sous peine de le dégrader rapidement.

Ce revêtement exige un réel savoir-faire pour qu’il dure et garde son aspect originel. Une préparation de la surface à traiter est indispensable pour une parfaite étanchéité. On applique en moyenne, 2 à 3 couches de béton ciré et cela, même sur des carreaux existants pour plus de facilité. Cela évite des travaux lourds supplémentaires.

Le résultat est superbe, l’utilisation de couleurs et l’absence de joints offrent une perspective de continuité entre les pièces en les agrandissant. Brillant ou mat, aux reflets minéraux, métallisé, tout est permis avec ce matériau exceptionnel.

Si le risque du béton ciré est de se fissurer ou de se rayer, il peut toutefois être réduit au maximum d’une part si le produit utilisé est d’excellente qualité et d’autre part si la surface a été préalablement parfaitement traitée et préparée.

Il faut aussi être attentif aux taches. Elles doivent être directement enlevées avec des détergents doux. Un enduit hydrofuge peut aussi être appliqué après la pose, pour conserver d’une manière optimale, l’efficacité et la beauté de son revêtement.

Budget à prévoir

Combien coute la pose d’un béton ciré
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Béton ciré imprimé de 25 à 55€ le m²
  •  Béton ciré lavé de 45 à 65€ le m²
  •  Béton ciré lissé de 90 à 105€ le m²
  •  Béton ciré matricé de 85 à 100€ le m²

Le carrelage est le « classique » de la maison. Les variétés de carreaux sont réellement très nombreuses. Les carreaux en grès cérame sont très esthétiques et ils existent en version antidérapante, à préférer dans les pièces d’eau et les escaliers. Ceux en béton sont également très décoratifs avec leur variété de motifs mais ils ne conviennent pas à tous les endroits de l’habitation comme l’escalier dans la mesure où ils peuvent se révéler très glissants. Les deux techniques habituelles de pose du carrelage sont d’une part, le collage qui ne peut être réalisé que sur un sol en parfait état. La préparation de la maçonnerie de la maison à rénover est donc un stade indispensable qui se fait par un artisan disposant du savoir faire nécessaire.

D’autre part, des carreaux à clips qui s’emboîtent les uns aux autres par un système d’encoches et de petites languettes, sont simplement posés sur la surface existante sans fixation à celle-ci. De cette manière, le revêtement qui se trouve en dessous ne subira aucune altération.

Revêtement très facile à entretenir, il est résistant à toute forme d’humidité et dure longtemps. Cependant, s’ils ont mal été posés, les carreaux risquent de s’abîmer rapidement. Il est donc indispensable de recourir aux services de professionnels de la rénovation. Selon l’endroit auquel ils sont destinés, le type de carrelage sera choisi. Dans une salle de bains ou une cuisine, la résistance à l’eau est certainement le premier critère à prendre en compte. Si les carreaux sont placés dans une pièce à passage important, la priorité sera donnée à leur résistance aux chocs. Il faudra alors choisir un carrelage plus épais. Petit bémol, le carrelage n’offre pas beaucoup de chaleur, il convient donc moins à des chambres d’enfant.

Budget à prévoir

Combien coute la pose de carrelage
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Pose droite de 25 à 40€ le m²
  • Pose en décalé de 30 à 50€ le m²
  • Pose en diagonale de 35 à 55€ le m²

Le parquet massif est le matériau le plus authentique et le plus noble. Il est chaleureux et constitué d’une seule essence de bois (chêne, teck, mérisier, frêne…). Poncé, ciré ou huilé, ce revêtement a une longévité exceptionnelle. Sa pose que ce soit par collage ou clouage, requiert des compétences techniques certaines. La première technique est la plus durable empêchant les plaquettes de bouger à la longue. L’isolation thermique et acoustique est assurée et autre atout, il freine de manière optimale l’humidité ambiante. Seul inconvénient : son coût assez élevé qui dépend de l’essence et des particularités des lames. Enfin, il nécessite un entretien régulier.
Constitué de plusieurs couches, le parquet contrecollé est une alternative qui présente de nombreux avantages. C’est une solution moins onéreuse que la précédente qui a l’avantage de la rapidité. Toutefois, ce matériau est également résistant.

Budget à prévoir

Combien coute la pose parquet massif
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Pose flottante de 20 à 35€ le m²
  • Pose collée de 25€ à 45€ le m²
  • Pose clouée de 40 à 60€ le m²

Le sol stratifié convient pour tous les espaces de vie. Résistant à l’eau, il possède aussi la propriété d’empêcher l’accumulation de poussière. Particulièrement solide et élégant, ce matériau garde ses couleurs d’origine. Il se présente parfois sous l’aspect d’un parquet (parquet stratifié) où il imite le bois à un coût beaucoup plus bas. S’il n’a pas la solidité d’un parquet authentique, il offre une alternative chaleureuse pour une chambre d’enfant. En cas de coup ou de fissure, il est possible de changer seulement la lame abîmée. Il peut aussi mimer la pierre naturelle ou même le béton mais beaucoup plus chaud que ces derniers. C’est une solution de plus en plus adoptée en décoration intérieure pour un très rapport qualité – prix.

Budget à prévoir

Combien coute la pose d’un sol stratifié
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Pose d’un sol stratifié de 20 à 30€ le m²
  • Pose d’un parquet stratifié de 30 à 55€ le m²

Les sols PVC jouent la carte de la ressemblance. Tantôt bois, tantôt pierre, ils se présentent sous la forme de rouleaux, de lames ou encore de dalles. Ultra résistants aux chocs, antistatiques et isolants de qualité, leur pose est rapide mais il est conseillé de s’adresser à des artisans qui maîtrisent la technique. Autre atout, leur entretien est très aisé.
Quel revêtement mural choisir
Qu’il s’agisse de murs extérieurs ou intérieurs, le choix des matériaux est essentiel pour qu’ils assurent leurs performances thermiques et acoustiques.

Budget à prévoir

Combien coute la pose d’un sol PVC
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Pose simple de 20 à 40€ le m²
  • Pose de dalles de 25 à 45€ le m²

La peinture est l’alternative la plus classique. De très nombreuses qualités de peintures existent : à l’huile et à l’eau, vinyles ou acryliques. Selon la situation du mur, l’effet recherché sera satiné, brillant, mat, parfois métallisé ou patiné. Au-delà du choix des matériaux, la préparation des surfaces à peindre doit être faite minutieusement. Un mur lisse et régulier garantit un résultat durable et visuellement parfait.
En ce qui concerne la peinture qui sera appliquée en extérieur, elle assurera la protection optimale face à des conditions atmosphériques parfois extrêmes et aux effets de la pollution.
Le papier peint est redevenu un revêtement très tendance pour les architectes d’intérieur et décorateurs. Il se décline en une multitude de coloris, de textures et de motifs. La nouvelle génération de papiers peints s’entretient très facilement. Même si sa pose paraît facile, la surface murale doit nécessairement être régulière. Un papier mal placé, mal raccordé et le résultat est catastrophique. Pour éviter cela, il est prudent de s’adresser à un professionnel.

Budget à prévoir

Combien coute la pose de peinture
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Pose simple de 20 à 40€ le m²
  • Pose de dalles de 25 à 45€ le m²

Les plaquettes de parement sont une solution élégante devenue incontournable en décoration intérieure et extérieure. Elles peuvent être en bois mais également en briques et en terre cuite. Le choix de la matière dépend non seulement de son esthétique personnelle mais également de l’endroit où se trouve le mur à revêtir. Ce matériau apporte une excellente isolation phonique et thermique et peut en outre, cacher certains défauts du mur à recouvrir. Il convient parfaitement aux maisons de style traditionnel mais il est de plus en plus utilisé dans des habitations modernes. Ce revêtement est techniquement difficile à poser et le budget à prévoir est important.

Budget à prévoir

Combien coute la pose de plaquettes de parement
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Pose de plaquette de parement de 60 à 90€ le m²

Les carrelages muraux sont la solution préférée pour les salles de bain et cuisines. Résistants à l’humidité, ils conviennent parfaitement à des pièces qui par leur nature, sont en contact permanent avec l’eau et les vapeurs diverses. C’est la solution de praticité en l’occurrence. En faïence, en céramique ou mosaïque mais aussi en pierre naturelle, certaines poses comme le carrelage sans joints (en réalité un joint très fin) peuvent donner à votre pièce d’eau un rendu sobre et élégant mais il est beaucoup plus fragile et demande une manipulation très délicate.
En extérieur ou en intérieur, des préoccupations diverses vont orienter le choix des revêtements de sol ou muraux : esthétiques, écologiques, énergétiques, économiques… Seuls des professionnels de la rénovation disposent de connaissances techniques ou esthétiques, suffisamment vastes pour vous apporter un réel accompagnement dans ces choix. Nos experts sont également informés des dispositifs réglementaires qui vous permettent dans certains cas de bénéficier d’une prime étatique ou d’une réduction de la TVA sur le coût des travaux de rénovation s’ils apportent une plus-value sur le plan de l’isolation énergétique.

Budget à prévoir

Combien coute la pose de carrelages muraux
(prix exprimé en TTC et hors fournitures)

  • Pose de carrelages muraux de 25 à 45€ le m²
×