hom-iz

Vos travaux n’ont jamais été aussi simple

  • Votre projet sur mesure
  • Un accompagnement personnalisé
  • L’engagement de la qualité au juste prix
  • La garantie du résultat
  • Faites des économies avec nos partenaires certifiés Qualibat RGE

Nous sommes disponibles au téléphone

01 83 88 98 15 hello@hom-iz.com

VAUT-IL MIEUX AGRANDIR SA MAISON OU LA VENDRE ?

Chacun d’entre nous s’est surement déjà posé cette question.
Les événements de la vie sont nombreux et la durée de détention d’un bien en France se situe entre 8 et 10 ans. Cependant, nous avons tous des contraintes : notre budget ; notre environnement, que l’on aime et que nous ne voulons pas quitter et notre famille, que l’on ne veut pas perturber.
L’idée n’est pas de faire ici une étude sur les avantages et les inconvénients de vendre son bien ou de l’agrandir. Mais plutôt, de vous donner les clés pour comprendre les étapes, les coûts, les différentes possibilités et les réglementations liés à un agrandissement.

POURQUOI AMÉNAGER MON SOUS-SOL ?

Pourquoi aménager mon sous sol

QUEL TYPE DE PIÈCE PUIS JE CRÉER DANS MON SOUS-SOL ?

Que vous ayez une cave ou un sous-sol, différentes possibilités s’offrent à vous pour leurs aménagements, tout dépendra de la hauteur de plafond. Nous rappelons que la hauteur minium d’une pièce à vivre est de 2,20 mètres ( sources jurilogement ).

  •  Jusqu’à 2 mètres
    Vous pouvez les utiliser en cave à vin ou un espace de stockage
  • Entre 2,10 et 2,40 mètres
    Pourquoi ne pas créer une salle de jeux, de cinéma, de remise en forme ou d’un atelier.
    Le plafond étant encore un peu trop bas pour être confortable, il n’est pas conseiller de créer une salle à vivre. Cependant, cette espace peut être aménager pour des activités ou en pièce de loisir.
  • Plus de 2,40 :
    Vous pouvez en faire une pièce à vivre, cette hauteur vous permettra d’être confortable.

QUELLES SONT LES ÉTAPES INCONTOURNABLES POUR AMÉNAGER MON SOUS-SOL ?

Vous voulez un espace supplémentaire.

Pourquoi ne pas utiliser votre sous-sol et le rendre fonctionnel ? A condition de ne pas négliger certaines étapes concernant l’électricité, l’isolation, le chauffage et l’éclairage, vous pourrez gagner de la place pour un espace convivial, pour organiser mieux vos rangements ou encore pour une cave à vins…
Au-delà d’une exigence minimale de 2 m10 de haut, si le sous-sol est destiné à abriter une pièce de séjour, une pièce où on circule régulièrement, une hauteur de 2 m 40 est mieux adaptée.
Protéger contre l’humidité
Le sous-sol est toujours plus exposé aux risques d’humidité et parfois même d’inondation. Pour être habitable, le sous-sol doit parfois être drainé de manière à évacuer les eaux qui stagneraient dans les fondations. Une autre technique consiste à décaisser les murs extérieurs du sous-sol et de pratiquer une injection de résine.
Si le sol est pleine terre, soit une chape sera installée soit des plaques isolantes sur lesquelles le revêtement (carrelages…) sera placé. Le sol doit impérativement être nivelé pour permettre une évacuation des eaux. Au niveau des murs, le placement de panneaux si la régularité du mur le permet protégera le sous-sol contre l’humidité. Si les murs sont irréguliers, une matière isolante sera placée entre le mur et une structure en métal, généralement une laine spéciale.
Au-delà même de l’aménagement d’une nouvelle pièce au sous-sol, un sous-sol sain sans humidité « blinde » le reste de la maison contre l’humidité quand on sait que celle-ci monte par les murs.

L’éclairage du sous-sol

En fonction de l’aménagement de votre sous-sol, vous pouvez faire entrer la lumière naturelle en faisant percer de nombreuses fenêtres sur la largeur plutôt que des fenêtres hautes. Quand le sous-sol est totalement enterré, il reste la solution pratique du puits de lumière ou cour anglaise. Utilisé pour des endroits peu accessibles, le puits de lumière introduit dans votre pièce la lumière naturelle qui lui est nécessaire.
A défaut de lumière naturelle, il existe la lumière artificielle dont vous pouvez faire bénéficier le sous-sol. Des rails d’éclairage ou des lampes LED encastrées à condition d’être bien placées illumineront votre nouvelle pièce qu’il s’agisse d’une pièce de vie ou d’un atelier.
L’isolation et le chauffage de la pièce en sous-sol
Pour que le sous-sol devienne un lieu de vie, il doit bénéficier d’une bonne isolation. Celle-ci supprime les pertes de chaleur mais protège aussi contre le bruit.
Quelles techniques sont généralement utilisées ? On place dans les murs intérieurs des plaques de polystyrène qui arrêtent les vapeurs voire les infiltrations éventuelles. De même, les plafonds qui sont efficacement isolés empêchent l’apparition de ponts thermiques générateurs de pertes de chaleur et d’inconfort. Quand une maison est encore en construction, il est préférable de favoriser l’isolation des murs extérieurs de votre sous-sol.
Toujours dans un souci d’une isolation optimale, on donne la préférence au double voire triple vitrage.
Le chauffage de votre pièce peut être assuré en étendant l’installation déjà existante de votre système central (prolongement des tuyaux qui apportent l’eau chaude). Toutefois, d’autres solutions sont envisageables. Les radiateurs électriques, les radiateurs rayonnants sont une alternative. Les énergies renouvelables et l’installation d’un plancher chauffant qui serait raccordé aux tuyaux du jardin est une option particulièrement intéressante.

Conseil aménagement sous sol, Paris, ile de france

Une bonne ventilation

Bien souvent, le sous-sol est associé à l’idée d’un endroit à l’air vicié en raison du nombre limité d’entrée d’air. Comment éviter ce désagrément ? On a généralement recours dans le BTP à la ventilation mécanique contrôlée (VMC). En effet, la ventilation naturelle n’est bien souvent pas suffisante. La VMC va renouveler l’air au sous-sol.

Système électrique en sous-sol

Au-delà de l’usage auquel vous destinez votre sous-sol et qui influencera différents paramètres (plus de prises pour une buanderie, plus de lumière pour un bureau…), il faut être particulièrement attentif à tout ce qui touche l’électricité dans cette pièce. Dans la mesure où les risques d’infiltrations sont plus nombreux et que l’humidité peut engendrer des risques importants sur le système électrique (coupures de courant, électrocution…), toute l’installation sera soigneusement étudiée et renforcée à cet endroit de l’habitation. L’installation devra être en accord avec les recommandations en termes de normes électriques.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue les éventuelles autorisations à obtenir dans certains cas, selon la superficie de l’endroit qui va être transformé mais parfois aussi de sa destination (règles spécifiques pour une chambre à coucher). Le recours à un architecte est également obligatoire si la surface à aménager est supérieure à 170 m2.

BON À SAVOIR

Toutes augmentations de la surface habitable auront un impact sur le calcul de votre taxe foncière.
Avant de réaliser les travaux, il est important de vérifier auprès de l’administration fiscale, l’impact qu’aura cette opération pour vous éviter de mauvaises surprises.

COMBIEN COUTE L’AMÉNAGEMENT D’UN SOUS-SOL ?

Le prix de l’aménagement de votre sous-sol coutera en 500€ et 1 100€ le m² qui comprendra l’isolation, l’électricité et les revêtements sol et mural.

Le prix peut varier en fonction des prestations demandées et des contraintes techniques. En effet, les accès dans les sous-sols sont souvent difficiles pour faire venir le matériel.

×